03 avril 2008

Retrouvailles

Dhant'Oo erre dans les Bas-fonds de la ville endormie… Il est en piteux état aujourd’hui, sa nuit a été courte, et les Courants sont violents et tourmentés aujourd’hui… Perdu dans ses pensées, il déambule au gré des ruelles étroites, flanquées de murs décrépits… Le salpêtre s’accumule, et son odeur emplit l’air de remugles nauséabonds et entêtants, tels les vapeurs d’autrefois…

Un souvenir confus affleure à la lisière de l’esprit de celui que l’on nomme l’Albinos, puis disparait, non sans laisser une curieuse sensation… Dhant’Oo ressent les battements de son cœur comme un rythme de batterie…Tchac, boum...Tchac, boum… A l’ordinaire ses pulsations sifflent comme des serpents, mais à cet instant précis, le temps semble figé…

Malgré sa haute stature, malgré sa silhouette plus qu’imposante, malgré le blanc crayeux de sa peu, et l’éclat rouge et métallique de son regard, Dhant’Oo n’est plus qu’un élément du décor, totalement vide. Seules quelques personnes lui portent attention : ses pairs, qui tout comme lui sillonnent ce monde depuis trois décennies… Et encore, eux-mêmes ne le connaissent pas autrement qu’étant l’Albinos… Nul ne connait Dhant’Oo comme il connait ce monde… Ce monde qui se décrépit sous ses yeux, rongé par un mal infâme et innommable… Lui seul sait les enjeux de la guerre qui se trame, sans que quiconque ne la sente approcher…

 

L’homme blanc semble perdu dans ses pensées, et pourtant Duu-Jeh sens son esprit, tendu vers toutes choses. Il sait pertinemment que son arrivée en ville va faire bouger un grand nombre de terreurs, tapies dans la fange des égouts… Mais ce cloaque est son territoire, et jamais, aussi loin que remontent les âges, personne n’a vu un Albis le dominer.

Aussi décide-t-il de se matérialiser devant lui, de la façon la plus discrète possible… La génération d’un courant d’air créant dans l’espace une silhouette invisible et impalpable, mais qui possède pourtant toutes ses capacités de vision, inspiration et mesures psychiques. Cette matérialisation est le sommet de son art, il a même réussi à surprendre son maitre avec ! Cependant l’étrange homme à ressenti quelque chose : en effet son esprit s’est légèrement rétracté autour de lui, comme un voile protecteur, mais pourtant agressif, acéré. Si Duu-Jeh devait lui donner une couleur il parlerai d’un pourpre teinté de violine, couleurs qu’il associe pourtant habituellement aux vampires hybrides qu’il aime tant à chasser ! Cette prise de conscience, ainsi que du danger qui y est lié, l’incite à passer au second stade de sa matérialisation, sensé éloigner tout danger : il fixe au fond de ses yeux invisibles une image inoffensive d’un chat faisant sa toilette, puis l’incruste au fond de la rétine de l’homme qui lui fait face, désormais arrêté, inquiet, au milieu de la ruelle…

 

Quelque chose de bizarre est en train de se passer : tout d’abord le trouble de l’odeur de l’air, puis ce chat se toilettant, un mètre au dessus du sol ! Réalisant qu’il est sous l’emprise d’une hallucination, il ouvre grand les yeux et projette son regard rouge sur le monde qui l’entoure… Nulle ombre ne surgit derrière les objets qu’il connait et qu’il sait à leur place. Il songe à cesser cette exploration virtuelle des plus épuisantes, lorsque soudain une ombre rouge s’étend petit à petit au milieu de la ruelle, l’ombre d’un homme.

Dhant’Oo s’adresse alors à Duu-Jeh, d’une manière impérieuse :

« Présente toi à moi avec autant d’adresse que tu t’es caché, et je serai alors ton allié. »

Duu-Jeh brouilla alors l’air de façon visible, de plus en plus intensément, puis se glisse avec adresse au sein du tourbillon, que lentement il calme, puis il déclame :

« Que me vaudrai donc l’alliance de mon meilleur et seul ami ? » Retirant son châle de devant sa bouche, il offre son visage à la vue de son frère d’âme, second disciple de feu leur maitre…

Posté par lysamere à 17:10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Retrouvailles

Nouveau commentaire