09 janvier 2008

Mais la surprise fut de taille… Les hommes voilés regroupèrent les deux cent cinquante hommes au milieu de leur campement, et toute leur armée se massa autour d’eux. Ce qui se passa ensuite défie l’imagination : une gigantesque boule argentée s’éleva dans les cieux, avant de s’écraser au sol, et de se fondre dans les corps béats des Soldats Noirs. Ils se dispersèrent ensuite dans la nuit, pourchassant leur ennemi avec une rage sans commune mesure.
    Cette lutte acharnée dura deux jours et trois nuits, dans une furie et une violence absolues, dévastant le pays, et même par delà les frontières… Au troisième matin, les deux cent cinquante volontaires revinrent dans leurs villages, sains et saufs… A un détail prés : tous étaient devenus fous, vidés de leur substance. Certains avaient encore un filet de bave argentée aux lèvres, et se souvenaient de leur nom, ou de leur famille. Les autres étaient hébétés comme du bétail, sans souvenirs de leurs vies ou de quoi que ce soit, et incapables d‘apprendre quoi que ce soit… Ils n’étaient plus que des restes d’humain, des armes usées, et jetées… »

Posté par lysamere à 01:46:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mais la surprise fut de taille… Les hommes voilés

Nouveau commentaire